Bar et épicerie, l’Apéro Saint-Martin est le premier établissement spécialiste de l’apéritif français du Canal Saint-Martin.

 

Soirée Vernissage de Lulu la Nantaise

Soirée Vernissage de Lulu la Nantaise

Il y a quelques semaines, nous vous présentions le travail de Lucie allias Lulu la Nantaise et accrochions 2 de ses œuvres spécialement réalisées pour l’Apéro Saint-Martin. Devant l’accueil et l’engouement de ces 2 illustrations, nous avons décidé d’aller plus loin avec Lucie et de présenter ses œuvres lors d’une soirée qui lui sera dédiée.

C’est donc le samedi 17 Novembre à partir de 18h00 que nous organisons une soirée vernissage durant laquelle Lulu la Nantaise exposera une quinzaine d’œuvres tout en expliquant et présentant ses inspirations, ses techniques et sa manière de travailler.

Certaines des illustrations dont celles de l’Apéro Saint-Martin seront à vendre exceptionnellement et en exclusivité lors de cette soirée. Vous pouvez d’ores et déjà réserver certaines œuvres en nous contactant directement à contact@aperosaintmartin.fr. Une belle manière d’encourager les artistes qui se lancent comme Lulu la Nantaise et d’anticiper pour un petit cadeau de Noel coloré et unique.

Un peu d’histoire sur Lulu La Nantaise, notre copine à tous

Lulu la Nantaise est ce genre de fille qui incarne typiquement la vraie vie : une « girl next door » dans toute sa splendeur, sans demi-mesure, fraîche et gouailleuse que l’on croisera volontiers à l’Apéro Saint-Martin devant un pastaga (ou un Chateau des Creissauds). Une vraie nana quoi, un bon cru ’79 . Après s’être formée au design industriel à Nantes (d’où son pseudo 🙂 ) , après avoir baroudé 4 ans à Budapest, dessiné des plans à Londres et retrouvé son amour de jeunesse, la voilà qui pose ses valises en Provence. Elle s’installe en free-lance et co-fonde en 2016 ToluBolu, une marque qui se paye l’art de revisiter non sans humour l’imagerie provençale et ses vieux clichés lavande-pissaladière-pastis. Fan des fifties et de rock, amoureuse des films d’Audiard et de l’humour noir, loveuse de Jim Morrisson qui n’a jamais répondu – le mufle – à ses lettres d’amour, collectionneuse de bouteilles scoubidous, Lucie reste certaine de ne pas être née à la bonne époque et a fait de l’anti-conformiste son mantra… lire la suite de l’article

 

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.