Bar et épicerie, l’Apéro Saint-Martin est le premier établissement spécialiste de l’apéritif français du Canal Saint-Martin.

 

Notre chef, le créatif Nael ELAGE

Notre chef, le créatif Nael ELAGE

Depuis le lancement de l’Apéro Saint-Martin, l’une de nos priorités est de proposer des apéritifs cuisinés de qualités, faits maison, tout en s’adaptant aux saisons. Nos apéritifs cuisinés sont inspirés des spécialités régionales et nous recherchons toujours le produit, la recette et la saveur parfaite en lien avec notre concept : l’apéritif français.

Bâtonnets de Comté croustillant, mousse de sardines au fromage frais, tartine de Topinambours, Crevettes croustillante et sa sauce rouille, shots de soupes de saison, ch’ti barquette de chicons croquants ou encore nos fameuses tartinades maison : anchoïade, cervelle de canuts, tapenade d’olives noires… toutes ces créations sont le fruit d’une seule personne en cuisine. Mais qui se cache derrière tous ces mets ? Qui donc concocte tous ces plats tous les soirs ?

Un seul homme, notre cuisinier : Nael Elage ! Nael a rejoint l’équipe quelques semaines avant le lancement afin de totalement s’imprégner de notre concept mais également pour que nous puissions goûter à ses créations autour de l’apéritif français. Esthète de la saveur, formé à l’école Cordon Bleu, héritier de différentes cultures culinaires, Nael est un membre à part entière de l’équipe, pierre angulaire des saveurs servies à nos clients et garant de notre carte.

Quand nous avons demandé à Nael de nous aider à écrire un article sur lui, sa réponse fût à l’image de sa cuisine, surprenante et romantique : « Attends, j’ai un très bon ami qui a écrit un poème sur moi et ma cuisine, je te l’envoie »… Perso j’ai un Linkedin, je vais peut-être demandé à mes amis de me faire un poème également…

« L’appréciation de l’art culinaire est pour lui un héritage. De parents de différentes origines et nationalités, aux multiples voyages d’affaires, et submergé de la culture française, il eut une chance inouïe d’être, dès son enfance, initié à la gastronomie.

 Ce goût du raffinement et de l’excellence, s’est parfaitement allié avec sa manière d’acquérir ses connaissances.

Très jeune déjà, il développait un goût d’apprendre par l’expérience. Ce besoin de preuves tactiles et visibles, a fait que la chimie a toujours été pour lui un sanctuaire de la science, et le domaine où il exprimait le plus aisément son intelligence.

Très vite, pourtant, apprendre ne le satisfaisait plus, il a trouvé dans la cuisine l’art qui répondait à son envie de créer. Cette joie de dévoiler une œuvre finale, une unité parfaite fabriquée à partir d’éléments disparates ; mais surtout l’émerveillement, le plaisir charnel qu’elle procure à celui qui goûte, faisait de la cuisine, une matière de plus en plus proche de l’Alchimie que de la simple chimie ; ce côté magico-religieux transformait sa passion en obsession.

Cela paraît complexe ! Mais la cuisine la plus Simple est pour lui la meilleure !

Plus qu’une profession, la cuisine est pour lui comme un Rituel où interagissent tous les éléments de la Nature, lui donnant envie de comprendre le caractère intrinsèque de chaque matière ainsi que le processus de métamorphose de l’état brut au produit final.

 L’art culinaire parait comme le point central autour duquel se construit sa vie et gravite son existence. »

-A. JABER

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.